Vous êtes ici : Accueil > Blog > Aliénation parentale c'est quoi ?

Aliénation parentale c'est quoi ?

Nous sommes là pour vous accompagner !

Publié le 15 Oct 2018 à 23:20 par Stéphanie_LMB dans Violence | 344 vues | 0 commentaire

Aliénation parentale c'est quoi ?

Il s’appelle le SAP pour syndrome d’aliénation parentale. Dans ce phénomène encore peu identifié, c’est en effet un vrai travail de sape qui est mené par un parent contre un autre au nom des enfants. Un ouvrage détaille le tourment et pose la question de la sanctioN

L’aliénation parentale est aujourd’hui définie comme le trouble de l’enfant qui pour différentes raisons s’allie fortement avec un parent et de façon injustifiée, rejette l’autre parent.

Les enfants vivants un trouble d’aliénation parentale développent une vision dichotomique des deux parents : d’un côté, le parent allié apparaît comme « bon » et de l’autre, celui aliéné apparaît comme « mauvais ». Généralement, lorsqu’il est question d’aliénation parentale, l’enfant ne veut plus voir son parent (aliéné) ou ne le voit plus : le lien affectif est donc menacé ou brisé. Il s’agit de situations rares et pour arriver à une telle conclusion, un diagnostic doit être posé par un expert dans un cadre juridique.

Aliénation parentale ou conflit entre parents?

Sans parler obligatoirement de trouble d’aliénation parentale, les conflits et la séparation peuvent faire vivre une grande souffrance chez les enfants tout comme chez les parents.

il est important de démontrer à l’enfant que ses parents demeurent à l’écoute de ce qu’il vit : les parents peuvent se rendre disponibles, offrir un espace d’écoute et poser des questions ouvertes qui évitent à l’enfant de se sentir piégé, d’avoir le sentiment de devoir mentir ou d’avoir à choisir un camp.Dans le même objectif le fait d’exposer les conflits à l’enfant, de dévaloriser l’autre parent ou de demander à l’enfant de choisir entre un de ses deux parents augmente les difficultés en plaçant l’enfant dans une position intenable et de le faire culpabiliser.

Quand la violence conjugale est cœur du problème d’aliénation parentale les cartes sont redistribué parce que le contexte familiale n 'est pas le même avant de porter des accusations consulter des expert , juges , avocats spécialisé qui sont amener a gérer ce genre de dossier .Beaucoup trop de femme sont accusé a tort d’aliénation parentale et se voit retirer la garde de leurs enfants parce que qu'elle dénonces des violences conjugale et que les auteurs de violences conjugale sont des manipulateurs qui laisse très peu de preuves et qui tire sur la corde jusqu'à que leur conjointe fasse un mauvais pas

Si le syndrome d’aliénation parentale divise, le phénomène de manipulation de l’enfant existe réellement. De nombreuses questions restent en suspens : placement, médiation familiale, obliger l’enfant à voir le parent qu’il ne veut pas voir, changement de résidence ? Les remèdes sont multiples. 
La thérapie est l’un des remèdes mais celle-ci doit s’accompagner par la fin définitive de la pression permanente du parent aliénant. Dans des cas extrêmement graves, le retrait de l’enfant et son accueil en un lieu neutre comme une famille d’accueil ou l’attribution de la résidence chez l’autre parent peut constituer une solution. 


Le parent pervers tente d’isoler dans un premier temps, l'autre parent non présentation de l'enfant,éloignement géographique volontaire et/ou via l’utilisation de la Calomnie dans les procédures aux Affaires Familiales). Dans un second temps, les manipulations subtiles et discrètes du parent pervers sur l’enfant formatage)

Les professionnels des affaires familiales étant peu (voire pas) formés à tout ces problématique cela rend les procédures difficile mais il est possible de s'en sortir , courage a tous  


Laisser un commentaire:

Articles similaires