Vous êtes ici : Accueil > Blog > Les effets sur les enfants exposés aux violences conjugales

Les effets sur les enfants exposés aux violences conjugales

Nous sommes là pour vous accompagner !

Publié le 11 Mar 2018 à 16:52 par Stéphanie_LMB dans Violence | 296 vues | 0 commentaire

Les effets sur les enfants exposés aux violences conjugales


Les enfants qui entendent des cris,insultes ou assistent à des scènes de violences entre leurs parents SONT TOUJOURS DES VICTIMES. 


Victimes directes : lorsqu’ils sont eux-mêmes frappés, insultés, harcelés, humiliés, menacés


victimes indirectes :lorsqu’ils sont exposés.


Ces violences peuvent se prolonger au-delà de la séparation des parents. Les enfants peuvent servir de moyens de pressions pour garder l’état d’emprise sur l’autre parent.Ainsi,l’impact des violences conjugales sur les enfants est particulièrement grave et fréquent.


« La vie de couple est finie mais les parents doivent continuer à être parents ensemble ». Karen Sadlier


Les conséquences traumatiques de l’exposition aux violences conjugales dépendent de la durée des violences conjugales, de l’environnement familial et social ,la personnalité et L’âge de l’enfant est un facteur trés important.

Il faut savoir que l’enfant se rendra compte de ce qui se passe. Même sans avoir assisté aux scènes de violences, il ressent le stress de sa mère et en souffre.

Les enfants traumatisés par des violences conjugales présentent davantage de PROBLÈMES DE SANTÉ,L’ENFANT QUI GRANDIT DANS UN CLIMAT D’INSÉCURITÉ développe une grande détresse face aux violences. Il ressent l’incompréhension et se sent impuissant en colére et souvent triste « L’enfant est d’autant plus exposé à des conséquences psychotraumatiques que les violences conjugales ont commencé très tôt, qu’il est l’aîné ou qu’il est enfant unique, que les violences sont graves et fréquentes, que l’enfant s’interpose et subit des violences directes. » (Edouard Durand

Tous ces signes doivent alerter les professionnel-les intervenant auprès des enfants, car il n’y a pas de fatalité.Un enfant qui peut exprimer ses difficultés, ses peurs et trouver une aide appropriée pourra prendre de la distance avec ce quotidien difficile .

Le fait d’entendre des cris, de voir la détresse de leurs parents ou d'assister directement à des scènes de violence affecte les enfants. Ils vivent dans un climat de peur et d’insécurité. Même s'ils ne l'expriment pas clairement, ils sont fragilisés voire traumatisés par ce que vivent leurs parents et doivent être protégés AU PLUS VITE .


Laisser un commentaire:

Articles similaires