Vous êtes ici : Accueil > Blog > Se re -approprier son corps

Se re -approprier son corps

Nous sommes là pour vous accompagner !

Publié le 21 Apr 2020 à 08:26 par Stéphanie_LMB dans CONSEILS | 63 vues | 0 commentaire

Se re -approprier son corps

 

Est une étape essentielle pour se reconstruire après les violences conjugales

 

Retrouver l’estime de soi même, avoir une bonne relation avec votre corps reprendre gout en la vie, envisager une nouvelle relation amoureuse.

 

C’est important l’esprit et le corps c’est un duo inséparable

 

Si on soigne l’un, l’autre a aussi besoins …. Vice versa

 

 

 

Décider librement de sa sexualité

 

 

 

La première étape est donc de reconstruire une image positive de son corps et de la sexualité. D'une voix douce, il commence par parler des droits de la femme et, en particulier, l'un d'entre eux : le droit de décider librement de sa sexualité. Les victimes ont été des femmes-objets. Elles doivent devenir sujets. Il n'y a pas de baguette magique. Les victimes, les patientes doivent se poser une question "Qu'est-ce que la sexualité peut vous apporter ?

 

Il faut en premier lieu identifier ses désirs. Savoir qu'on peut pour dire "oui" ou "non". Deux mots qui sont la clé de tout.

 

« Vivre un viol est un tsunami émotionnel dans la vie d’une personne, car il n’y a pas pire que de ne pas être respecté dans son intégrité et d’être envahi dans son intimité. C’est toute une déstabilisation de sa sécurité et de son identité surtout si cet acte immonde a été pratiqué pendant son jeune âge tel qu’un inceste par exemple », affirme Dr Amal Chabach, sexologue.

 

 

 

La crainte de l’autre

 

 

 

Si les troubles de la sexualité sont l’une des premières conséquences directes d’un abus, cela se traduit aussi dans nos rapports aux autres. On n’ose plus être touchée par qui que ce soit, car on a peur qu’un homme soit incapable de respecter notre consentement. On voit en l’homme une espèce de prédateur et la sexualité comme une fin à assouvir, alors nous devenons extrêmement méfiantes dans nos rapports avec eux, que nous soyons célibataires ou en couple. Nous allons chercher à fuir leur présence, les relations amoureuses ou au contraire à nous venger. Notre image de nous-mêmes et de l’autre est complètement fausse. Nous restons dans cette case de victime et les autres d’agresseurs. Même si c’est effectivement ce qu’il s’est passé lors de l’abus, il est important de sortir de ce cercle

 

Reprenez confiance en vous

 

 Vous respectez vous

 

Ecoutez-vous

 

 Lorsqu’on a été bafouée dans notre chaire, on a souvent un sentiment de faiblesse, de détestation de notre corps (prenez soins de vous, retrouver l’envie de vous faire belle, changer d’apparence, faites-vous aidez par des amies, offrez-vous de soins en institut, les massages aident très bien).

 

Plutôt que de vous détourner de votre corps, ça va être le moment justement de le regarder, de l’aimer et d’en prendre soin. Parfois, un simple geste peut se révéler douloureux, parce qu’il réveille quelque chose en vous. Il se peut que cela vous chamboule, vous fasse pleurer. Sachez que c’est une bonne chose.

 

 Vous vous rendez compte que n’avez pas méritez cette violence, que votre corps (et vous surtout !) mérite d’être respecté. Apprivoiser votre corps est important avant de pouvoir de nouveau accepter de nouveau le contact d’un autre, cela vous aidera à reprendre le pouvoir sur vous-même.

 

Le sport peut aussi être un moyen pour vous réapproprier votre corps. Il vous servira à évacuer les tensions et les émotions plutôt que d’accumuler ce que vous avez vécu. Après avoir été victime, vous vous sentez certainement dans une situation de faiblesse. On a profité de votre corps alors il va falloir l’endurcir, le fortifier ainsi vous pourrez vous dire “c’est arrivé, mais ça n’arrivera plus !”, vous allez l’aimer, l’admirer, apprendre à le connaitre, être attentif à lui. Vous allez vous trouver belle.

https://reussirlamour.com/retrouver-sexualite-positive-apres-abus-sexuel/


Laisser un commentaire:

Articles similaires